Catalogue

Rechercher dans le catalogue :



Trouver

Nouveautés

Acheter

Le dossier ( 36 pages) sous sa forme imprimée est aujourd'hui épuisé mais vous pouvez acheter directement ce dossier au format PDF au prix de 5,60 € et le télécharger en cliquant ici.

Mode d'emploi à lire avant d'acheter

Partager


 

 

Grignews

Le journal

Vous êtes ici : Dossiers pédagogiques > The Truman Show > Extrait

Extrait du dossier pédagogique
réalisé par les Grignoux et consacré au film
The Truman Show
de Peter Weir
USA, 1998, 1h43

Le dossier consacré au film The Truman Show, dont on trouvera ci-dessous un court extrait, s'adresse d'abord aux enseignants du secondaire qui verront ce film avec leurs élèves (entre treize et dix-sept ans environ). Il propose plusieurs animations autour du film et de ses principaux thèmes. Il pourra également retenir l'attention des animateurs en éducation permanente qui souhaiteraient aborder ce film avec un large public.

La morale du show

Tout le monde sera sans doute d'accord pour dire que le «Truman Show» mis en scène par Christof est moralement choquant. On estimera également que cette mise en scène relève avant tout de la science-fiction et serait impossible dans le cadre législatif de nos sociétés.

À la réflexion cependant, il apparaît que le «Truman Show» ne se caractérise pas par une seule atteinte à nos conceptions morales courantes et cumule en fait de multiples infractions de diverse nature. Ainsi, aux mensonges pratiquement omniprésents dans cette histoire s'ajoutent de nombreuses manipulations destinées à empêcher Truman de prendre certaines décisions comme celle de quitter l'île. D'autres faits relèvent en revanche de l'atteinte à la vie privée comme ces caméras indiscrètes qui observent Truman à son insu dans sa maison ou dans son auto. Enfin, la manière dont certains acteurs du show sont amenés à s'identifier totalement avec le rôle qu'ils incarnent peut également paraître particulièrement choquante: ainsi, le fait qu'une actrice en vienne à épouser un homme qu'elle n'aime pas et accepte même de concevoir un enfant avec lui peut nous sembler pratiquement inimaginable.

Or il est important de distinguer ces différentes dimensions, car le mensonge, la manipulation, les atteintes à la vie privée, la confusion entre la vie propre des acteurs et le rôle qu'ils jouent se retrouvent déjà dans notre société même si ces phénomènes ne se conjuguent pas de manière aussi spectaculaire que dans le «Truman Show». Et le film de Peter Weir, qui porte au paroxysme ces différents phénomènes, pose précisément la question de savoir à partir de quand ces infractions, que l'on juge habituellement mineures, deviennent moralement condamnables: nous aussi, nous sommes quotidiennement filmés à notre insu par des caméras de surveillance dans les grands magasins, les parkings ou même dans la rue, mais il est rare que nous nous en offusquions. Dès lors, y a-t-il une limite à ces phénomènes et où se situe-t-elle? La même réflexion peut se faire en ce qui concerne les manipulations plus ou moins inconscientes dont nous sommes l'objet par exemple sous l'influence de la publicité, ou bien le mensonge dont tous nous nous accommodons plus ou moins dans la vie quotidienne (mensonge par omission, mensonge de peu d'importance, mensonge par politesse, mensonge fait dans l'intérêt supposé d'autrui ).

La question de la confusion entre les acteurs et leur rôle est sans doute propre au monde du spectacle, mais il est facile de trouver des exemples de réalisateurs qui, sous prétexte de vérité, ont pu jouer sur des sentiments réellement éprouvés (haine, amour, tristesse ) par certains acteurs pour les mettre en scène dans une fiction (1). Même s'il n'y a sans doute pas de véritable réponse à cette question d'un point de vue moral, elle permet néanmoins de faire prendre conscience du statut très particulier des acteurs dont le monde est généralement considéré, lorsqu'on le connaît bien, comme fort cruel. On pourra d'ailleurs généraliser la réflexion en se plaçant du point de vue des spectateurs qui opèrent généralement cette confusion et attribuent facilement aux acteurs des traits qui sont en fait ceux de leurs rôles. Et l'on sait que, pour les acteurs, cette confusion est souvent source de problèmes (il suffit de se souvenir de Marilyn Monroe qui n'a jamais supporté qu'on la confonde avec les rôles de ravissante idiote qui lui étaient généralement réservés).

L'objectif de cette animation est donc d'entamer ces différentes réflexions en se basant sur l'histoire mise en scène dans The Truman Show.

Objectif

  • Distinguer différentes dimensions morales qui permettent de juger un phénomène comme le «Truman Show»

Méthode

  • Utilisation d'un questionnaire permettant aux participants de définir les aspects du «Truman Show» qu'ils ont trouvés les plus choquants. (Ce questionnaire se trouve ci-dessous et peut être reproduit pour être distribué aux différents participants.)

Commentaire et prolongements

Le questionnaire proposé n'impose évidemment pas de réponse unique. Il est peu probable par ailleurs qu'on en tire un enseignement précis à propos du «Truman Show». Son véritable intérêt est sans doute d'attirer l'attention des participants sur les quatre dimensions morales qui sont confondues dans le film de Peter Weir mais qui ne sont pas réductibles les unes aux autres. Leur mise en évidence devrait alors permettre une meilleure comparaison entre le film d'anticipation qu'est The Truman Show et la réalité dont il s'inspire vraiment et qui est bien évidemment celle de notre monde d'aujourd'hui. Autrement dit, il faut à présent préciser ce qui dans notre société actuelle est en fait mis en cause par le réalisateur (et son scénariste) à travers l'exemple fictif du «Truman Show».

Qu'en est-il donc dans notre société de la manipulation des individus, du mensonge médiatique, des atteintes à la vie privée et de la confusion qui s'installe entre les acteurs et les rôles qu'ils interprètent? On peut alors demander aux différents participants de mener une recherche sur ces thèmes et en particulier sur celui auquel le questionnaire aura montré qu'ils ont été le plus sensibles (on pourra diviser le groupe en différents sous-groupes en fonction de ces différentes dimensions).

La première tâche des participants sera de relever un certain nombre d'exemples de phénomènes posant des problèmes d'un point de vue moral. On pourra ensuite discuter de la gravité de ces différents exemples.


[1] Maurice Pialat a pu ainsi utiliser un règlement de comptes personnel avec un acteur (qui n'avait pas été prévenu de ce qui l'attendait) dans une scène d'À nos amours où il voulait faire éclater hargne et méchanceté de chaque côté (cf. Alain Philippon, À nos amours de Maurice Pialat. Crisnée, Yellow Now, 1989, p. 26-27).

*

Ce qui est choquant dans le «Truman Show»

Voici une série d'événements du «Truman Show»: marque d'une croix les six d'entre eux qui t'ont paru les plus choquants, les plus scandaleux ou les plus révoltants. Calcule ensuite le nombre de triangles, d'étoiles, de croix ou de cercles que compte chacune de tes réponses. Tu pourras alors voir à quoi correspondent ces signes et juger à quels aspects du film tu as été le plus sensible.

une caméra est cachée derrière un miroir dans la salle de bains de Truman  croix croix 1 croix triangle
les réalisateurs du show ont créé chez Truman une véritable phobie de l'eau pour éviter qu'il ne quitte l'île où il habite étoile étoile étoile
sur la radio de son auto, Truman entend des «avis» qui visent à le dissuader de prendre l'avion étoile étoile étoile
une actrice accepte d'épouser Truman et de lui donner un enfant uniquement pour le show rond rond rond triangle
le réalisateur décide totalement du destin de Truman à son insu, par exemple en lui choisissant une épouse étoile étoile étoile
lorsque Truman a rencontré Lauren et qu'elle a disparu sous ses yeux, on lui a fait croire que sa mère était malade pour l'obliger à rester à Seahaven et renoncer à partir aux Fidji triangle triangle triangle étoile
le monde de Truman est complètement artificiel: le ciel qu'il voit n'est pas le vrai ciel, le coucher de soleil est réalisé par des projecteurs, la ville où il vit est un immense décor triangle triangle triangle étoile
à l'hôpital, surpris par Truman, le pseudo-chirurgien complètement incompétent enfonce un bistouri dans la jambe de l'acteur qu'il est censé soigner rond rond rond triangle
lorsque Truman essaie de quitter Seahaven en voiture, tous les moyens sont bons pour l'en empêcher (embouteillage, prétendu accident nucléaire, etc.) étoile étoile étoile triangle triangle
celui qui est censé être le meilleur ami de Truman lui assure qu'«il n'y a pas de coup» triangle triangle triangle rond rond
on apprend que Truman est en fait issu d'une grossesse non désirée et donc que sa «mère» n'est pas réellement sa mère triangle triangle triangle rond rond croix
même lorsqu'il dort, Truman est surveillé par une caméra à infrarouge (qui permet de l'observer dans le noir) croix croix croix
quand Truman est sur le point de découvrir la vérité, le réalisateur invente un nouveau mensonge (son père qu'il croyait mort n'est pas mort, etc.) pour faire continuer le show triangle triangle triangle étoile
quand Truman retrouve son «père», les caméras se rapprochent pour bien montrer ses pleurs et son émotion croix croix croix
lorsque Truman essaie de s'échapper de Seahaven, Christof déclenche une tempête qui risque de lui coûter la vie étoile étoile étoile
à la fin du film, Christof essaie de convaincre Truman de ne pas quitter le studio et de continuer le show étoile étoile étoile

The Truman Show

Pour interpréter vos réponses

triangle Si ton score comprend beaucoup de triangles, tu as sans doute été sensible aux mensonges qui sont faits à Truman: on ment à Truman.

étoile Si ton score comprend beaucoup d'étoiles, tu as sans doute été sensible à la manipulation constante dont Truman est l'objet : on lui fait faire des choses à son insu.

croix Si ton score comprend beaucoup de croix, tu as sans doute été sensible aux atteintes à la vie privée de Truman: sa vie intime, personnelle, est montrée à tous les téléspectateurs du show.

rond Si ton score comprend beaucoup de ronds, tu as sans doute été sensible la confusion que le show impose aux acteurs entre leur vie propre et le rôle qu'ils interprètent: les acteurs doivent pratiquement devenir le personnage qu'ils interprètent.